Il y a cents ans, vivaient à peine 4000 personnes à Chelles Ces villageois, proche de l’église saint André et des restes de l’abbaye, s’activaient à leurs fermes, leurs vignobles ou dans leurs artisanat. Comment expliquer que 100 ans plus tard, nous sommes maintenant 50 000 habitants. Comme bien d’autres villes, la croissance fut provoquée par plusieurs facteurs :

 

- La construction du chemin de fer a en effet permis aux parisiens de venir dans les guinguettes du bord de Marne et de construire des résidences. Pui avec les guerres et les déplacements d’emploi, beaucoup de provinciaux sont venus en Ile de France. Des migrants Polonais, Italiens, Portugais, Maghrébins, puis Africains et Asiatiques les ont rejoints.

- L’augmentation de loyer parisiens et la volonté politique de rééquilibrer l'urbanisation de l’Ile de France vers son côté Est, provoque une nouvelle croissance de la population de Seine et Marne.

- L’arrivée du RER à Chelles donne un nouvel attrait et déclenche une forte demande de logements qu’ont bien compris les promoteurs immobiliers.

Résultat, nous sommes de partout. De nouvelles générations naissent à Chelles. Il nous faut apprendre à vivre ensemble en s’enrichissant de nos diverses cultures.

 

C’est dans ce contexte que s’explique la construction des locaux et chapelles récentes :

- Sainte Bathilde, avenue de la Résistance

- La Roseraie, rue Pérotin

- Saint Paul, à Chantereine

- La petite maison av de l’Europe

- Et aux Coudreaux en limite de Montfermeil : Notre Dame de Lourdes

Découvrons les caractéristiques de chacun de ces lieux d’accueil et de prière et la richesse particulière de l'église Saint André.

Joomla templates by a4joomla