VENEZ FÊTER TOUS LES SAINTS A CHELLES !

 

P1050468

 

« Dans la vie des saints, tu nous procures un modèle, dans la communion avec eux, une famille  et dans leur intercession, un appui » dit la préface des saints n° 1 du Missel Romain.
Dans notre monde, le saint remplit surtout le rôle de modèle. Mais il ne faut pas oublier son rôle  traditionnel d’intercesseur. Si ce rôle est moins important qu’autrefois, c’est que notre monde a beaucoup  développé la notion d’individu, un individu sujet où les institutions et corps intermédiaires sont souvent  courcircuités par l’affirmation de cette autonomie. Ce fut souvent la critique de l’Eglise durant tout le XIX  siècle que la Révolution avait laissé l’homme seul face à l’Etat, le privant de toutes ses solidarités  traditionnelles.

Dans le domaine de la foi, s’est développée l’idée chez certains de l’homme face à son Dieu en direct. On peut tout d’abord se demander si être devant Dieu en direct n’est pas une illusion Dieu serait si évident et l’homme si transparent Etre seul face à Dieu me parait une posture difficile. Nous avons besoin d’intermédiaires à la fois dans les idées et dans les gens. Dieu se cherche. Il faut casser son image toute faite .Il nous faut nous purifier du péché. Et puis il y a les rencontres qui nous éclairent et nous
encouragent, qui nous prennent par la main pour avancer sur le chemin de la foi. Les Saints nous font entrer dans la formidable cohorte des chercheurs de Dieu. Chacun a tracé un évangile en actes qui est pour nous une grammaire pour inventer son propre chemin de sainteté. Ils sont un appui et puisqu’ils sont dans la lumière, ils peuvent nous faire cortège jusqu’à Dieu, et faciliter notre chemin de leur douce prévenance. Je n’ai pas besoin d’intercesseur qui me défendrait d’un Dieu terrible mais j’ai besoin d’intercesseurs pour assurer ma route et surtout garder le cap pour aller à la rencontre du Dieu vivant et non pas d’une idole faite de main d’homme. Beaucoup d’écueils peuvent effectivement me faire perdre ma route quand je ne sais plus, quand je ne peux plus, les saints nous portent et nous orientent puisqu’ils ont déjà parcouru le chemin. Il y a une certaine humilité à reconnaitre que nous avons besoin de ces sherpas de la foi.


Aussi nous avons prévu, durant ces deux semaines, de demander aux saints de Chelles d’être nos intercesseurs :

lundi 28 octobre
1 - pour les « anciens » témoignage et débat « Un rôle à jouer dans l’évangélisation – un relais pour la foi » intervention de M. René MORVAN
2 Pour les jeunes « Jeunes acteurs dans la cité. Pourquoi s’engager ? comment vivre son engagement ? »
Mardi 29 octobre : conférence sur St Eloi « Un évêque dans tous ses états » par le Chanoine Olivier Vatar
Mercredi 30 octobre : rassemblement des enfants pour préparer chants et musique sur St Eloi.
Enfin vendredi 1er novembre pour toute la ville de Chelles, que nous traverserons avec notre Evêque Jean-Yves Nahmias, priant Dieu à travers ses saints d’apporter en ce monde en gestation, grands et petits, croyants ou non, riches ou pauvres, gens nés ici ou nés ailleurs, toujours plus de raison de vivre et d’espérer.

 

Joomla templates by a4joomla