Quarante jours après Pâques. Cinquante jours après Pâques. Où en sommes-nous de cette fête qui a vu le Christ mourir pour nous et rescussiter d'entre les morts ? Avant Pâques, quarante jours de pénitence, de prières et de partages qui nous ont préparés à la plus grande fête de l'Eglise, Pâques. Avons-nous vécu ce passage de la mort à la vie ? De l'esclavage à la liberté ? Les cinquante jours qui suivent Pâques sont ceux de la joie de ce passage, de cette libération. En avons-nous conscience ? L'Eglise a prévu un temps de joie au moins égale au temps de préparation pour savourer cette liberté que le Seigneur nous offre. 

L'Ascension est pour nous une séparation, comme celles que nous pouvons vivre dans nos vies, celles des départs, des ruptures, des décès. Pourtant, cette fête est pour nous une joie, celle d'une espérance nouvelle, la promesse d'avoir auprès de nous, pour toujours une présence de notre Dieu. Cette présence est réelle. Il suffit de voir le parcours des catéchumènes pour en être convaincu, leur joie mêlée de fierté lors de l'appel décisif, le bonheur qu'ils irradient le jours de leur baptême. 

Cette promesse, Dieu la réalise le jour de la Pentecôte, en nous envoyant l'Esprit Saint.  La forme qu'il prend, feu, colombe, main de Dieu tendue, importe peu. C'est le même Esprit, celui qui nous rassemble en un seul corps, le corps divin du Christ. C'est cela l'Eglise, pas forcément une entité parfaite, mais le rassemblement dans une même foi de millions de membres, ceux qui nous ont précédés, nous qui sommes vivants et ceux qui nous suivront. 

Cinquante jours pour former cette Eglise. Depuis plus de deux millénaires, nous sommes en chemin pour cela, avec les difficultés, les peines et les joies de la vie quotidienne. Ensemble, nous sommes une Eglise, au delà des frontières, en communion avec tous les peuples. Manifestons cet attachement à notre Eglise en participant activement aux rendez-vous qui nous sont proposés, à Chelles, la fête Notre Dame de tous les Peuples et dans le diocèse, la fête des peuples. Mettons notre mission de baptisés en actes. Allons à la rencontre des autres sans attendre qu'ils viennent à nous.

Nicolas G.

 

Joomla templates by a4joomla