pelerineAvent 2015

Il est intéressant de noter que l'année liturgique finit par la fête du Christ-Roi de l'Univers et qu'elle commence par l'attente de ce roi. Attente qui se concrétise par la naissance d'un bébé, dans une crèche, à Bethléem. A notre tour, comme les mages, serons-nous bien préparés pour reconnaître dans ce nouveau-né le roi que tous attendent ?

Notre Avent 2015 est marqué par les attentats du 13 novembre. Ils nous rappellent ceux du 11 janvier et plus loin, ceux de 1995. Ils nous rappellent violemment que nous ne pouvons pas rester indifférents à cette souffrance proche de nous, pas plus que nous ne pouvons ignorer les sans-abris que nous côtoyons dans nos villes, ou les réfugiés qui cherchent un asile loin de leur pays en guerre. La souffrance est notre voisine. Elle est là. Notre foi nous porte à croire qu'elle n'est pas l'oeuvre de Dieu, mais celle des hommes. Quand nous sommes touchés, notre espérance nous invite à nous tourner davantage vers Dieu et lorsque nous le pouvons, notre charité nous pousse à aider ceux qui souffrent.

Noël 2015 sera certainement un Noël particulier.

Faisons de notre Avent une véritable recherche des vertus théologales. Que notre Foi ne soit pas crédulité, que notre Espérance ne soit plus qu'un espoir et que notre Charité soit vraiment tournée vers ceux qui souffrent auprès de nous. Faisons de notre Avent une prière fervente vers Dieu pour qu'il nous donne son Esprit Saint, Lui qui nous aidera à surmonter toutes les épreuves et à reconnaître Dieu dans chacun de nos proches.

Nicolas - diacre.

Joomla templates by a4joomla